La côte ouest du Royaume-Uni

wells

Qui connait la côte ouest du Royaume-Uni ?

En effet, le pays ne se résume pas uniquement à Londres, Oxbridge, l’Ecosse et Bath. On pourrait rajouter Stratford upon Avon ou Brighton pour les plus connaisseurs. Notre image se limite souvent au boccage verdoyant, aux pubs accueillants, aux tea-time élégants. Les îles anglaises évoquent aussi les autobus à impériale, la pluie. Pourtant, d’autres régions valent la découverte.

En effet, le côte Ouest du Royaume-Uni offre beaucoup. Facile à rallier depuis l’hexagone, la région de Bristol s’ouvre au visiteur assoiffé de nouveautés mais aussi de traditions….

Et si la côte ouest avait la cote ???

La capitale régionale déjà avec son ambiance universitaire, ses multiples voies d’eau, son énergie créative, un rien rebelle. Mais aussi les villes avoisinantes, qu’il s’agisse de la très géorgienne et élégante ville de Bath à un quart d’heure de train, Cardiff et son glorieux château, à moins d’une heure de bus de Bristol, mais aussi des ravissantes cités gothiques de Gloucester ou Wells. La campagne environnante est à la hauteur des plus belles images que l’on peut se faire des verts pâturages anglais, entre les collines des Mendips, hauts lieux de la légende arthurienne mais aussi zone réelle de la fabrication du fromage de Cheddar, les paysages des Costwolds, les jolis villages de pierre animés d’autant de pubs colorés.

Si près et pourtant si éloigné

Variée, la région qui englobe la ville et le Comté de Bristol, le sud du Pays de Galle, le Gloucestershire au nord, le Somerset au Sud, reste aussi délicieusement traditionnelle, avec ses tea-rooms désuets, ses abbayes en ruine, ses jardins tirés au cordeau. Et même si, mondialisation oblige, on se sent très à l’aise dans ce finisterre européen, malgré tout très européen, un je ne sais quoi typiquement british vous transporte irrémédiablement ailleurs , peut-être les gazons si verts et si parfaitement taillés, à moins que ce ne soient les attroupements devant les « free houses » émêchés dès 17h, les coutumes vestimentaires étonnantes, finalement beaucoup plus longues à s’uniformiser que les traditions culinaires. Quoiqu’il en soit, partir de l’autre côté de la Manche est à la fois très simple et rapide et à la fois complètement dépaysant.

http://www.easyjet.com/en/cheap-flights/uk/bristol

Cardiff, sur la Côte ouest du Royaume-Uni

Le tea-time de 5h

Ainsi le fameux english tea time de 17h n’est pas un goûter mais un diner, le diner lui est lui un déjeuner et le breakfast n’est plus réduits qu’à un simple bol de céréales. Le plat national n’est plus le shepard pie (sorte de hachis parmentier de mouton) mais le chicken masala, l’accent d’Oxford est concurrencé par celui de Mombai, les vendeuses ont le polonais comme langue maternelle et les gardiens rêvent de construire leurs maisons dans leur lointaine Roumanie. Le Royaume-Uni s’est ouvert, tout en restant accroché à ses délicieuses habitudes, les Public School en fait privées, les uniformes scolaires, les manifestations calmes, les parapluies noirs et l’humour à l’encan.

Sur les murs de Bristol…

Bref si vous voulez vous divertir, partir à la découverte des clichés les plus solides, je vous propose de me suivre les prochains mois dans mes déambulations à travers la campagne anglaise et sur la côte ouest du Royaume-Uni.

https://visitesfabienne.org/wordpress/bristol-la-ville-ou-il-fait-bon-vivre/

https://www.vialala.fr/voyage-sur-mesure/offre/ambiance-de-noel-outre-manche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.