Exeter

On part à Exeter pour visiter sa cathédrale fondée au XIe, et compléter le tour des belles cathédrales anglaises.

La cathédrale d’Exeter

Celle-ci est effectivement somptueuse. Son extérieur trapu ne laisse rien présager de la grandeur intérieure. Une fantastique façade sculptée semble posée sur un édifice plus ancien. Les clochers carrés si emblématiques de la région rappellent le passé normand de la ville avec leurs arcs en plein cintre. Guillaume le conquérant figure d’ailleurs dans les statues du grand portail.

Mais rien ne prépare à la grandeur des voûtes nervurées de la nef.


Pour le reste Exeter est une jolie ville médiévale, malheureusement très bombardée durant la seconde guerre mondiale. Néanmoins le centre-ville a été joliment restauré avec un plateau piétonnier. De l’époque médiévale date également le bâtiment du conseil communal. L’animation estudiantine confère un charme certain à cette jolie ville provinciale capitale du Devon.

Balade sur les quais

Surtout les quais ont été aménagés et promettent une belle balade arborée le long de la rivière Exe. Il ne reste presque rien de la colonie romaine sinon des portions de la belle muraille réutilisée à l’époque médiévale. Dès le VIIe s Exeter était en effet redevenu une ville importante et fut conquise après un long siège par Guillaume que l’on retrouve sur la façade de la cathédrale.

.La ville devint très prospère grâce au commerce de la laine que l’on peut suivre au moyen de 8 panneaux. Plus tard, la rivière permit une industrialisation. Mais le charbon prenant de l’importance, la ville éloignée des gisements commença à décliner.

Autour d’Exeter

Pour parachever la découverte d’Exeter, le Devon offre de jolies excursions, dans le parc de Dartmoor, en Cornouailles mais aussi dans les stations balnéaires proches. Comme à Torquay nommée riviera anglaise. Grâce à son climat doux, cet ancien port est devenu station dès le 19e et reste assez chic. Elle a d’abord attiré la royal Navy puis la société victorienne qui y venait en convalescence. la ville explosa avec le train en 1848. C’est aujourd’hui une station un peu surannée qui a vu naitre Agatha Christie. En dehors de l’Abbaye des Prémontrés fondée en 1196, les bâtiments victoriens alternent avec des immeubles modernes, une belle jetée, une marina, et une petite croisette et depuis 2002 un zoo en bord de mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.