Wells

Wells est une petite ville. Cependant, si vous aimez l’architecture et les jolies bourgades typiques, courrez-y. C’est une merveille.

Une cathédrale exceptionnelle

Le centre-ville tient autour de la ravissante petite place occupée par le marché le samedi. De là, on accède à la Cathédrale du XIIIème siècle. Cette derniere justifie à elle seule un voyage Outre-Manche. Outre la galerie de sculpture de la façade ouest, la nef s’impose par sa pureté. Et surtout par le geste architectural unique de son arche en ciseaux. Il s’agit d’une incroyable solution pour résoudre le problème de fondations instables. Construite en 1338, elle est d’une modernité étonnante.

L’émerveillement ne s’arrête pas à ce fameux ciseau. En effet, la salle capitulaire, de 1306, est l’une des plus belles du genre avec une voute en éventail exceptionnelle d’élégance. Des chapelles travaillées et insérées dans la nef et non en excroissance à la manière française compètent ce vaisseau d’une pureté exceptionnelle.

le charme d’un gros bourg lainier

Wells tient son nom des 3 puits dédiés à Saint André. L’un sur la place du marché et 2 au niveau du palais de l’évêché et de la Cathédrale. Car ,outre la Cathédrale, Wells offre de belles surprises. Ainsi en est-il du joli enclos des vicaires, l’une de seules rues médiévale d’Angleterre ( 1363) entièrement intacte.

Le Palais de l’Evêque, reconstruit en grande partie à la période victorienne, n’a rien de passionnant. En revanche, les jardins sont magnifiques avec les bassins qui ont donné leur nom à la ville. https://bishopspalace.org.uk/

Enfin, pour compléter la découverte de cette ravissante cité lainière médiévale, avec ses nombreux chemins bucoliques, on peut aller visiter les grottes de Cheddar dans la belle campagne des Mendips.

Si les foules et les aménagements grand public vous déplaisent, les gorges d’Ebbor, au départ du terrible parc d’attraction de Wookey hole, offrent des points de vue magnifiques. On peut aussi aller du côté de Chaterhouse à la réserve Blakmoor. Site d’anciennes mines de plomb, elle offre un remarquable exemple de paysage industriel ravagé par l’homme et où la nature a repris ses droits. Le relief tourmenté confère un charme impressionnant. On marche sur un sol souple parsemé de terriers et de genévriers, sur une pelouse rase. Les cratères révèlent des puits correspondant à des bassins pour nettoyer le minerai. Le plomb a été extrait à ciel ouvert depuis l’époque romaine. Des mines prospères et du site romain jusqu’à l’époque victorienne, tout a disparu hormis la petite chapelle de mineurs St Hugues.

https://swheritage.org.uk/historic-environment-service/landscapes/blackmoor-heritage-reserve/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.