Un air d’ailleurs à Londres

Le but de cet ailleurs à Londres est de faire voyager sans forcément bouger loin de chez soi. Evidemment je pourrai commencer par l’influence hollandaise dans les maisons à pignon ou le côté new yorkais des gratte-ciels de la City ou du quartier futuriste de Canary Wharf. Mais je préfère vous faire découvrir quelques petites pépites plus ou moins insolites au goût d’ailleurs. L’influence égyptienne ou la présence française, chinoise ou italienne sont ou furent suffisamment marquées pour être à l’origine d’articles à part entière.

Gratte-ciel sur Old Street
Canary Wharf, un air de New York sur Tamise

Des bâtiments au gôut d’ailleurs à Londres

  • Dans le quartier de Clerkenwell,  https://visitesfabienne.org/Clerkenwell le prieuré Saint Jean de Jérusalem représente une petite enclave maltaise sur le sol anglais.  Instauré au 12e siècle, il fut dissout sous Henri VIII pour ne réapparaitre qu’à la fin du 19e siècle. Entretemps, les bâtiments avaient servi à divers usages. La majestueuse porte faisait ainsi office de pub. L’ordre des Chevaliers instaura un service d’ambulance, nouveauté totale en Angleterre, ainsi qu’un hôpital spécialisé en ophtalmologie. Aujourd’hui, la porte du prieuré abrite un musée. On peut également visiter l’église du 12e s https://museumstjohn.org.uk/our-story/history-of-the-order/
Ordre de Malte à Londres
  • La petite structure victorienne des bains turcs se cache non loin de la station de métro Liverpool Street. Ouverts en 1895 à l’emplacement de deux anciens établissements de bain, ils eurent un succès immédiat. Fermés en 1954, ils abritent aujourd’hui un bar select. On n’aperçoit que l’entrée entre les immeubles modernes. Les bains à proprement parler se développaient en sous-sol. https://www.victorianbathhouse.co.uk/
Bains turcs de Liverpool Street
  • La cathédrale grecque Sainte Sophie à Bayswater (ou de la Sagesse Divine), ironiquement située sur Moscow Road ne paye pas forcément de mine à l’extérieur. Mais l’intérieur nous transporte ailleurs à Londres, sur les bords de la mer Egée. Le narthex orné de mosaïques dorées annonce la couleur. Dans l’église, face à l’iconostase, sous la coupole, on se croirait vraiment en Grèce. https://stsophia.org.uk/index.php/en/

La communauté grecque londonienne est essentiellement chypriote. Elle s’est formée dans les années 1920. Les premiers arrivants travaillaient dans la restauration, ou comme tailleurs. Puis avec l’invasion turque de 1974 une nouvelle vague a migré. On retrouve d’ailleurs au British Museum une belle collection d’oeuvres chypriotes.

Idole planche chypriote au British Museum

Des statues et œuvres d’art rappelant d’autres lieux

Henri le Navigateur posé sur Belgrave Square
  • Je pourrai ici égrener les statues de tous les personnages « exotiques » de Londres. Tel n’est pas mon objectif. Je me contenterai de celle de Mahatma Gandhi, à Tavistock Square, à Bloomsbury. Il y voisine avec Virginia Woolf. Sur Belgrave Square, c’est le Portugal qui est à l’honneur avec Henri le Navigateur.
Gandhi à Tavistock Square
  • On ne peut que penser au petit Manneken Pis de Bruxelles lorsque l’on découvre le fat boy de Pye corner, à l’angle de Cock Lane and Giltspur Street. Cette petite statuette de bois doré en hauteur juste derrière le marché de Smithfield, marque le point final du grand incendie de 1666 qui débuta sur Pudding Lane (au niveau du Monument)
le Fat Boy de Pye Corner
  • Il faut vraiment regarder attentivement en sortant de Euston Station pour distinguer l’église Saint Pancras New Church. A l’angle de Duke Street et Euston road et de Upper Woburn Place, on voit des cariatides que l’on imaginerait plus à leur place à Athènes. De style néo grecque, l’église est dotée d’une colonnade d’accès ionique. Henry Inwood l’architecte ramena de son voyage à Athènes des relevés de l’Erechthéion et s’en inspira pour les 2 portiques à cariatides.
Cariatides de New Church

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.