L’Ariège

L’Ariège est un département méconnu, déshérité et économiquement sinistré. Il offre pourtant des paysages magnifiques et de remarquables témoignages historiques. Son nom vient de la rivière principale qui le traverse.

sur le Mont Fourcat, Ariège

Le département remonte à la Révolution Française. En effet, il correspond à une composition artificielle de quatre régions, géographiquement et historiquement distinctes.

Sud du Bassin Aquitain

Au nord, s’étend la plaine toulousaine jusqu’à la sous-préfecture Pamiers.

Cette cité ouvrière est d’ailleurs la capitale économique du département. Son emplacement sur la route d’Andorre, non loin des cités du pastel comme Mazères ou Mirepoix, explique sa richesse passée. Cette zone de plaine marque effectivement le sud du Bassin Aquitain. Géographiquement et historiquement liée à Toulouse, elle vit aujourd’hui de l’attractivité de la métropole.

Ariège béarnaise

Saint-Lizier, maison à colombages

à l’Ouest, le Couserans reste attaché au Béarn. Cette zone montagneuse reste enclavée et rurale. Elle a néanmoins gardé son identité. Y cohabitent paysans Gascons d’un autre temps et néo ruraux. On les voit au marché du samedi. Celui-ci occupe en fait toute la ville de Saint-Girons. Plus loin dans la vallée, au-delà de la belle cité médiévale de Saint-Lizier et de son Palais des Evêques, se succèdent de jolis villages comme Balagué où a été tourné le retour de Martin Guerrehttp://cineteve.com/films/martin-guerre-le-retour-au-village/

rue de Saint-Lizier

 Monts’d’Olmes et terres languedociennes

A l’Est, commence le Languedoc. Après la jolie bastide médiévale de Mirepoix, s’annoncent le Château de Lagarde et Camon, le seul village « pittoresque » du coin. Typiquement, cette classification nationale prestigieuse ne lui sert à rien. En effet, aucune boutique, aucun café ne vient profiter des retombées touristiques. Car l’Ariège ne brille pas par son dynamisme économique.

Juste au Nord, le Donnezan aux montagnes replantées de sapinières est une région austère, où se réfugièrent les Cathares. Même si le département voisin de l’Aude s’est accaparé la dénomination de chemins cathares, ici aussi les purs ou hérétiques ont été actifs. Aujourd’hui, Les petits centres urbains périclitent dans cette zone oubliée des confins de la France.

Chateau de Montségur

Haute Ariège du Comté de Foix

Foix, autrefois à la tête d’un puissant Comté pyrénéen est à présent une petite ville tranquille et administrative dominée par l’ombre impressionnante de son château.

Chateau de Foix, Préfecture de l’Ariège

Plus au sud, commence le domaine de la Haute Ariège. Les sommets pyrénéens et les belles vallées, d’Ax et du Vicdessos abondent en exceptionnelles grottes préhistoriques, telles Niaux, Bédeihlac, Lombrives et La Vache.https://ariege.com/decouvrir-ariege/les-4-pays-ariegeois

C’est aussi le domaine de la montagne, des stations de ski dont Ax les Thermes. La route mène jusqu’en Andorre. Au delà, on bascule vers l’Espagne. Cette zone frontalière reste marquée par des vestiges industriels. Ceux-ci longent la route, au pied des sommets.

Etangs d’Apy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.