Chiswick et le renouveau du palladianisme

Cet article sur Chiswick et le renouveau du palladianisme fait suite à celui sur Palladio à Londres https://visitesfabienne.org/Palladio à Londres

Banqueting House

Lorsque Inigo Jones meurt en 1652, la guerre civile fait passer l’architecture au second plan. La tourmente politique emporte avec elle les constructions et notamment les caprices architecturaux des Stuart. En outre le grand incendie de 1666 oblige à repenser Londres. La vision baroque de Wren, mathématicien et astronome promu architecte, devient bientôt synonyme de catholicisme continental. Le palladianisme reprendra à l’arrivée de la dynastie hanovrienne.

Le renouveau du Palladianisme

Avec la Glorieuse Révolution de 1689, et l’avènement de Guillaume et Marie d’Orange puis des Hanovre en 1714, l’architecture anglaise tourne le dos au baroque et à l’esthétique de Wren. Avec  Lord Burlington, le palladianisme connait un renouveau. Pourquoi ?

Petit pavillon
  • Une première raison, essentielle, au changement est politique. La donne a en effet changé dans l’Angleterre du 18e s avec l’avènement d’une dynastie protestante d’origine germanique, les rois Georges Hanovriens et le refus de tout ce qui peut rappeler la contre-Réforme, en l’occurrence le baroque.
  • A cette composante politique s’ajoute un phénomène d’ordre socio-économique : le Mouvement des enclosures. Le regroupement des champs conduit à l’agrandissement des propriétés rurales et leur concentration entre les mains des mêmes grands propriétaires. Ces riches « ruraux » reproduisent deux siècles après le même type de modèle socioéconomique qu’a connu la Vénétie au 16es. Pour se conformer au style de vie de cette nouvelle aristocratie terrienne, les architectes reprennent les principes de Palladio dans son traité. L’esthétique de l’antiquité classique adaptée à la campagne vénitienne se diffuse alors dans les campagnes anglaises
  • Culturellement les temps ont également t changé. le baroque de Wren ou d’Hawksmoor est dépassé. Les jeunes aristocrates, après le « grand tour » évoluent dans leurs gouts. De retour d’Italie, ils se prennent d’intérêt pour l’archéologie et l’antiquité. Influencés par la peinture de Lorrain, connu comme « Claude » au Royaume-Uni, ils se passionnent pour le naturel et le pittoresque et rejettent la grandiloquence.

Chiswick House et la renaissance du palladianisme britannique

Chiswick House marque la recherche d’une identité architecturale anglaise dans un contexte renouvelé. https://chiswickhouseandgardens.org.uk/

façade arrière Chiswick

Conçue comme une maison de campagne proche de Londres pour entretenir ses amis, la maison de Chiswick est le chef d’œuvre Richard Boyle 3e comte de Burlington. De retour d’Italie, ce dernier décide en 1725 de construire une villa palladienne à l’emplacement de la maison de campagne familiale dévastée par le feu. Fasciné par l’architecte vicentin Palladio, il entreprend en effet de diffuser ses idées dans l’Angleterre du 18eme siècle. Dans l’aventure, William Kent à construire ce chef d’œuvre d’un style italianisant et sobre en contraste total avec l’architecture locale.

  • Chiswick lance la vogue de ces façades de temples aux dimensions colossales visant à marquer la noblesse des propriétaires. Elle innove également avec le premier jardin paysager, chef d’œuvre de William Kent. Cette sacralisation correspond à l’enrichissement de l’aristocratie foncière. L’image de la villa romaine s’impose alors en Angleterre. De nombreuses maisons temples parsèment alors le paysage anglais quitte à détruire de vieux manoirs Tudor. Syon House https://www.syonpark.co.uk/, Moor Park, https://www.moorparkgc.co.uk/about/gallery,  StourHead, https://www.nationaltrust.org.uk/stourhead et tant d’autres à travers le Royaume-Uni.
façade avant Chiswick House

Dans la continuité, les façades à colonnes et tympans rappelant le vocabulaire architectural des temples romains adaptés à l’architecture civile et domestique se multiplient à Londres et dans les villes anglaises. Ces grandes demeures serviront de modèle au style géorgien qui gagne alors l’ensemble des villes anglaises.

Spencer House, Londres
Parc de chiswick House

Le palladianisme d’Angleterre aux Etats Unis

Avec la colonisation de l’Amérique et le développement d’une colonie de plantations, le même phénomène se reproduit cette fois de l’autre côté de l’Atlantique.  L’architecte, autoproclamé de la nouvelle nation Jefferson appelait d’ailleurs les Quatre livres de Palladio sa bible. On les trouve dans les bibliothèques de toutes les grandes villes coloniales.

Le père fondateur et 3e Président des USA fit de Palladio son modèle lors de la construction de sa maison Monticello.  A Monticello on retrouve le plan et l’esthétique de la villa Rotonda de Palladio près de Vicence. Cette dernière avait déjà servi de modèle à Lord Burlington pour la construction de Chiswick House. Elle servira également de base pour le Sénat américain et la maison blanche. https://www.monticello.org/

Lorsque les planteurs américains puis les capitaines d’industrie se font construire leurs immenses demeures ils réutilisent donc le langage palladien diffusé dans ses Quattro Libri. La façade de temple plaquée sur la façade, la colonnade permettent d’exprimer la grandeur et la noblesse du propriétaire. On retrouve donc ces éléments dans les plantations qui reprennent sociologiquement et culturellement les éléments de la villa romaine, adaptés par Palladio au XVIe s dans la région vénitienne, et repris au 18e par l’Angleterre lors de sa révolution agricole. Cette esthétique devient alors synonyme de l’enrichissement d’une aristocratie terrienne et consacre la réussite économique de cette classe sociale.

Jefferson passionné par la maison carrée de Nîmes, fit de cette architecture le symbole de la démocratie. Il appliqua ce type de façades à la construction de bâtiments publics.

Les Etats-Unis utilisent de ce fait les colonnades et frontons comme signe de noblesse pour les grandes maisons particulières ou les édifices publics : chambres des Représentants, Congrès, grandes institutions culturelles (Universités, Bibliothèques). Même la maison du Président nous rappelle l’importance du leg palladien.

La France elle ne recourt au vocabulaire palladien que dans la construction d’énormes églises (Madeleine). Le vocabulaire colossal et ostentatoire, le grandiose et le sacré sont en général bannis de l’architecture domestique postrévolutionnaire et catholique.

Pavillondans le parc de Chiswick

Moor Park

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *