Royaumes wisigothiques de Toulouse et Tolède

Pour clôre ma trilogie sur les Royaumes wisigothiques, cet article nous mènera de Toulouse à Tolède. https://visitesfabienne.org/wisigoths/

Le Royaume de Toulouse : 418 /507

En 418 après JC, les Wisigoths prospèrent dans le bassin de la Garonne, “de Toulouse à l’océan”. Ce territoire correspond aux provinces romaines d’Aquitaine Première et seconde et de Narbonnaise.

L’Europe des Barbares en 481

Le territoire administré par les Wisigoths s’agrandit à la fin du Ve siècle. À son apogée, leur Royaume est le plus grand royaume barbare d’Occident. Il comprend l’Aquitaine, la Septimanie, la Provence ainsi que la majorité de la péninsule Ibérique, à l’exception du nord-ouest.(Asturies).

Royaume Wisigothique à son apogée au début du VIe siècle

 Les structures de ces régions restent inchangées par rapport à l’époque Romaine et villes et campagnes s’enrichissent. Les rares vestiges wisigothiques attestent de l’intégration des populations. On a ainsi retrouvé des accessoires féminins d’inspiration germanique mélangés à des objets romains. Les Wisigoths constituent une population essentiellement rurale. Ils font fructifier le système de latifundia romain, transformant même certains édifices publics en lieux agricoles.

Les Wisigoths semblent regroupés sur l’ensemble du territoire. Ils sont certainement restés proches des principaux centres de pouvoir ainsi que des régions les plus riches du point de vue économique. Certains règnes attestent du pouvoir et du raffinement de rois wisigothiques tel Théodoric II (453-466) prince avisé dont la culture est tout aussi romaine que gothique. Son royaume s’étend de la Loire à Narbonne et l’Espagne.

Finesse des torques wisigothiques, Musée Saint Raymond, Toulouse

La fin du royaume de Toulouse

Mais d’autres Barbares progressent dans les provinces de l’Empire romain d’Occident. Ainsi, les Francs se sont implantés à l’ouest du Rhin aux IVe et Ve siècles. À son avènement en 481, Clovis rêve de réunifier la Gaule. Après plusieurs campagnes victorieuses, il franchit la Loire en 507 et tue le roi wisigoth Alaric II lors de la bataille de Vouillé, près de Poitiers.

Plaque-boucle de ceinture, musée Saint Raymond, Toulouse

Les Francs prennent rapidement le contrôle de l’Aquitaine. Symbole du pouvoir des Goths, Toulouse est occupée, pillée et peut-être brûlée. Elle ne retrouvera son essor urbain que deux siècles plus tard. C’en est fini du Royaume. En France, les Francs balayent la mémoire des Wisigoths et la suppriment de l’histoire nationale.

Le Royaume de Tolède : 507 / 720

Les Wisigoths se replient en Espagne, mais conservent la Septimanie (Languedoc-Roussillon) en Gaule. Ils établissent leur nouvelle capitale à Tolède.  Cette ville devient un centre politique et culturel, retracé au Musée-Eglise San Roman.

Eglise San Roman, Tolède

Cette église wisigothique, transformée en mosquée puis « rechristiannisée » lors de la reconquête (d’où de belles fresques du XIIIe) expose des éléments funéraires et lapidaires ainsi qu’une petite partie du trésor de Guarrazar, célèbre pour ses couronnes votives. Celui-ci se répartit entre Tolède, le MAN (Musée Archéologique National de Madrid) et le Musée de Cluny à Paris. http://guarrazar.com/el-yacimiento/guarrazar-y-su-tesoro/

Couronne votive de Guarrazar, Musée San Roman, Tolède

En Espagne, les Wisigoths unifient un pays constitué d’une mosaïque de peuples et initient les premières lois. Des personnalités religieuse, littéraires et nationales apparaissent tel Isodore de Séville . De ce fait, les Espagnols considèrent ces « Barbares » comme Les ancêtres de la nation.

Pilier wisigothique, San Salvador, Tolède. Les reliefs comme la resurrection de Lazare attestent de la fusion entre arts romain, paléochrétien, byzantin et germanique.

Au concile de 589 de Tolède, les Wisigoths se convertissent au catholicisme et intègrent l’aristocratie hispano-romaine. Ils lui apportent cohésion sociale et prospérité en faisant reposer l’essentiel de leur activité sur les campagnes. ils conquièrent le royaume des Suèves situé en Galice et le nord du Portugal.

Plusieurs rois vont se succéder jusqu’à la conquête arabe de la péninsule en 711. La poussée sarrasine entraîne la disparition des Wisigoths en tant que peuple indépendant sur la carte européenne.

Eglise San Roman, Tolède

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.