Chinatown

C’est le Nouvel an chinois ! Sans partir loin, à Chinatown ou ailleurs,si l’on se donnait un air d’Orient à Londres ?

 Evidemment, tout le monde ou presque connait la porte du Chinatown londonien. Mais aussi la magnifique façade de la compagnie de Thé Twinnings sur Fleet Street. Pour autant, l’on trouve aussi de charmants jardins japonais, voire des Pagodes, dans les quartiers les plus inattendus de Londres.

Chinatown, LE quartier chinois

Le plus connu des quartiers chinois londoniens se trouve derrière Leicester Square. La porte rouge sur Wardour Street marque l’épicentre du Chinatown qui s’est développé depuis les années 1950. Les premiers chinois venus travailler dans les docks se sont trouvés délogés après les bombardements de la seconde guerre mondiale. Cette première communauté s’est vite étoffé des Hong kongais . Dans les années 1970, ceux-ci ont transformé la zone sud de Soho autrefois marquée par la présence française. .https://visitesfabienne.org/soho

Dans ces quelques ruelles très fréquentées, on trouve une multitude d’épiceries, restaurants asiatiques. https://chinatown.co.uk/en/ Bien que dépaysant, ce quartier ne regroupe qu’une toute petite partie de la grosse communauté du Sud est asiatique et des bâtiments orientaux de la capitale britannique. Il se trouve comprimé entre les rues Gerrard, Wardour, Rupert et une partie de Shaftesbury Avenue, Newport Place, Court et Street.

Alors où se rendre pour trouver plus de pagodes et jardins asiatiques ?

Pagodes londoniennes

La Pagode de Kew : 

Oeuvre du grand architecte William Chambers en 1762, elle vient d’être rénovée. Commandée par la famille royale, elle devint rapidement un haut lieu de splendeur et d’émerveillement avec ses dragons vernissés. Influencée par la grande Pagode de porcelaine de Nanjing, elle faisait partie de 16 structures montrant l’architecture du reste du monde dans le jardin royal de Kew. Elle n’avait donc pas de but religieux mais visait à montrer le style chinois aux anglais. A l’époque elle représentait le bâtiment le plus haut du pays et l’un de plus colorés avec ses 80 dragons iridescents.

. https://www.hrp.org.uk/kew-palace/whats-on/the-great-pagoda/#gs.67mz0h

La Pagode de la Paix  de Battersea :

Cette stupa bouddhiste émane d’un mouvement pacifique Mondial. Lieu de méditation, elle consiste en un pavillon contenant des reliques et abritant quatre statues dorées de Bouddha. Elle y accueille des gens de tout origine avec le but d’unir et d’encourager la paix. C’est d’ailleurs l’objectif de chacun des 80 pavillons de la paix éparpillés dans le monde selon la volonté du moine japonais Nichidatsu Fujii’s (1885–1985) . le projet commença au Japon en 1947 à Hiroshima and Nagasaki. Puis, il se diffusa à travers le monde pour promouvoir la paix et l’harmonie. La Pagode de londrès date de 1984. Construite dans le parc de Batterea, elle domine la Tamise.

Pagode de Victoria park 

Cette Pagode provient de l’entrée du pavillon chinois de l’exposition universelle de 1842. A la fin de l’évènement, elle fut achetée et installée dans le parc de Victoria à l’est de Londres. Abimée par les bombardements de 1941, détruite en 1956, elle fut reconstruite en 2010  au moment des JO sur le bassin initial.

La Pagode de Regents park

Un restaurant chinois peu ordinaire, le Feng Shang Princess se situe sur le Bassin Cumberland près de Primrose Hill,. C’est un bateau-Pagode, rouge de trois étages avec des lanternes. http://www.fengshang.co.uk/

Jardins orientaux, des oasis de paix au cœur de la ville

  • Le Kyoto Garden, Holland Park, ouvert en 1992 dans le cadre du festival japonais, comme symbole de l’amitié Anglo japonaise. Il a réouvert en 2011, restauré par des jardiniers japonais dans le style `kaiyushiki’  ou jardin promenade avec  cascades, bassins, sentiers et bosquets traditionnels..https://secretldn.com/kyoto-garden-tranquil-japanese-london/

Construit en 2001 sur le toit de la Brunei Gallery au coin de  Russell Square, le jardin japonais offre un lieu de calme et de méditation surprenant et assez méconnu.

  • Jardin japonais de Regents park : une petite ile tranquille, à l’abri des regards se cache derrière la porte du Jubilée dans le jardin Ste Mary. Sa cascade, ses lanternes traditionnelles, pont et statues valent de s’y promener.
  • Jardin de la Paix du Parc de Hammersmith Il s’agit du plus ancien jardin japonais public de la capitale. Moins traditionnel que les précédents il vient d’être restauré par des paysagistes nippons et offre lui aussi un lieu de sérénité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.