La peinture française en danger a la Havane

la vague e

Au secours ! La peinture francaise est en danger !!!!!!

 

Au secours, la peinture française moisit au Musée des Beaux-Arts de la Havane !

https://visitesfabienne.org/wordpress/beaux-arts-cubains/musee-des-beaux-arts

Au 3e etage du magnifique palais asturien qui abrite les collections d’art universel  un drame en effet est en train de miner le patrimoine francais de la Havane. L’absence d’air conditionné  craquèler et fait pourir des tableaux emblématiques de notre XIXe francais. Les champignons pullulent et les gardiennes se lamentent…

Que faire ???

Si le manque d’éclairage ou au contraire les spots brûlants, la moisissure ne s’attaquaient qu’à des œuvres secondaires je ne pleurerais pas.  Que disparaissent les pompiers et troubadours ! Que Bouguereau si apprécié par la bourgeoisie Havanaise des années 1920 moisisse !

Mais  l’Ecole de Barbizon est en péril également ! Corot) se couvre de mousse. Les épaules disproportionnées du ravissant portrait d’officier  d’Ingres  disparaissent sous les taches d’humidité. Le joli Greuze, et les deux Vernet (le marseillais pas celui du Templete) s’effritent.  Le beau tigre de Delacroix  moisit. Et surtout  un extraordinaire Courbet, un peu à contre jour : la vague se couvre de moisissure.

La Vague, un chef d’oeuvre en danger

Au cours de l’été 1869, Courbet s’installe à Etretat, petite ville normande où Delacroix, Boudin ou Jongkind sont déjà venus peindre la mer. Inspiré par la fameuse estampe de Hokusai (1831) l’artiste  y donne une vision intense de la mer orageuse, tourmentée et inquiétante, traduisant la puissance sauvage des forces naturelles le tout travaillé au couteau dans une matière épaisse.

Courbet, chef de file de l’ecole réaliste, connu pour ses œuvres fortes (l’Enterrement à Ornans, l’origine du monde) offre une vision plus classique et construit son tableau en trois bandes horizontales : le rivage, les flots traités dans une gamme vert sombre relevée du blanc de l’écume et le ciel chargé de nuages. Au Salon de 1870, les toiles de cette série  ( exposées dans les musées de Francfort, d’Orsay, de Lyon, du Havre….) assurent la notoriété du peintre.

Pour en savoir plus

EXPOSITION TEMPORAIRE ¡ Hasta siempre ! Ajaccio … – Musée Fesch

www.musee-fesch.com/…/musee…/DP %20CUBA%20-%20Palais%..